Premier magazine pour les femmes atteintes d'un cancer, Rose est sorti le 18 octobre. Un vrai féminin pour les personnes concernées par la maladie, cela n'existait pas. Focus sur un semestriel militant qui lève les tabous.

 

Invitation à lire l'édito de CÉLINE LIS-RAOUX - Directrice de la rédaction

 

http://media.rosemagazine.fr/images/media/images/rosemagazine-sample/edito_1/59115-1-fre-FR/edito_1_leading_feature.jpg

 

C’est une histoire de naissances.


Écouter les femmes décrire l’annonce de « leur » cancer me fait toujours penser aux mères racontant « leur » accouchement.


Pas une maman qui n’ait une anecdote sur les signes avant-coureurs, l’anesthésiste qui
n’arrive pas, la délivrance…


L’accouchement n’est pas qu’affaire de chairs.
Le cancer n’est pas qu’affaire de mort.
C’est aussi une histoire.


Une histoire qui nous entraîne vers de douloureux territoires que l’on pensait ne jamais devoir traverser. Une histoire qu’on aimerait savoir lire, comprendre, accompagner.
Mais tout nous manque, l’abécédaire, le dictionnaire, la simple force de tourner les pages aussi, parfois.
Une histoire où nous devons, pied à pied, défendre notre place de vivantes.
Défendre le corps contre les métastases, notre féminité contre les coups de boutoir des traitements, notre séduction malgré les cheveux qui tombent. Défendre nos couples minés par la peur. Défendre nos enfants.
Nous battre pour être reconnues comme compétentes. Pouvoir emprunter. Pouvoir se dire « guéries » quand la société nous définit, à vie, comme « femmes à risque ».
Rose est une rédaction de femmes à risque qui ont décidé de prendre un risque supplémentaire : donner naissance à un magazine. Un magazine qui vous aidera à comprendre l’histoire. Connaître l’ennemi. Recevoir les conseils des médecins, d’autres femmes. Découvrir les traitements qui allégeront la douleur. Apprendre à vous maquiller, vous habiller, vous coiffer. Potasser vos droits.
Le rose est une jolie couleur.


Ce n’est pas celle de la douleur. Rose est la couleur de la féminité. Mais ne vous y trompez pas. D’abord, dans Rose, il y a Ose.

http://www.rosemagazine.fr/

Retour à l'accueil