Lorsque nous rencontrons une difficulté lié à la santé, l'annonce de la maladie ou de l'accident est un choc, qui laisse bien des personnes dans le désarroi. Dès cet instant, le malade, et son entourage a un besoin d'expression, de liens et de reconnaissances de sa souffrance.

 

Ce changement soudain arrivé sans prévenir, nous interloque. Il est nécessaire que la personne et les aidants soient soutenus, l'art thérapie est cette expression où l'on peut communiquer sans parler, apprendre à gèrer ses émotions, passer ce cap du choc, permettre à la personne de mieux vivre avec ses nouvelles contraintes, et en parallele, être "relais" pour l'aidant, qui avec le temps, a lui aussi des besoins d'expression, d'écoute.

 

Dans ma pratique, les personnes expriment des non-dits- des souffrances, posent ses cumuls, poison de l'âme, comme nous le dit Boris Cyrulnik, qui hante notre quotidien, et mine notre sereinité.

 

Ainsi la personne soutenue, ou la famille, grâce à l'art thérapie et à un accompagnement, une pratique basée sur la création (libre et ouverte à tous), mais également sur un rapport de confiance, avec empathie, présence contenante, une communication affective, ouvrir de nouveaux fonctionnements, là, dans cet espace, s"exprime la souffrance, cette fatigue, mais également l'injustice, le désarroi, la honte...

 

 

 

 

"Favoriser le maintien à domicile, c'est aussi penser à l'entourage des personnes en perte d'autonomie." 

Valérie LETARD, Octobre 2007

 

 

Consultation :  choc maladie accident - médiation avec les aidants - expression de la souffrance...

 

 

 

 

Retour à l'accueil