Vivre avec quelqu'un de malade demande un investissement, et une prise de recul, et cela, osez vous l'autoriser ! Il est important d'en parler, de sortir de l'isolement, et de voir cette situation grâce à un regard nouveau, prendre un moment de répit, de pause...

 

Parfois ce soutien vous submerge, désole, culpabilise, et il est nécessaire de mettre des mots, de s'exprimer verbalement ou non, d'apprendre à être avec cette personne malade ou vieillissante, voir même à s'offrir une médiation pour continuer à être en accord.

 

le dialogue nous permet d'avoir une écoute active, et une prise de recul, la médiation artistique permettra de partager ce moment "différent", de permettre à la relation de rester stable et sereine, vous avez besoin d'attention autant que la personne aidée, osez ce soutien ...  ! !  pour continuer...

 

Nous proposons également des ateliers sur les thémes de la mémoire, extérité, ou des ateliers à partager : carnet de vie, biographie... ou des groupes de parole, dont "dialogue libre"

 

 

 

ateliers, groupes de parole, consultations, renseignements, et
rendez vous au cabinet Emergence ou à domicile

Vienne Lyon Villeurbanne Contact cliquez >>

 

 

 

-----------------------

Vivre avec un malade par Bruno Fortin, psychologue

 

 


 

 

 

Vivre avec un malade, cela peut mobiliser une partie importante de son énergie. Il faut contrôler les symptômes, surveiller la condition du malade, prévenir les problèmes, gérer les crises, tenir compte des régimes alimentaires, se débrouiller avec les limitations physiques du malade, favoriser le processus de réhabilitation et mettre de l'énergie à faire face au risque d'isolement.

 

Face à ce défi, certaines personnes réagiront en fuyant, d'autres s'impliqueront à des degrés divers auprès du malade. Voyons quelques suggestions qui aideront ceux qui souhaitent s'impliquer à le faire de façon optimale.

 

http://www.psychologue.levillage.org/M.html

Retour à l'accueil